Accueil

AFRIQUE PLANETE

Connexion utilisateur

 Avion - Hotel - Séjours - Voiture - Sélection voyages 

 

« Aujourd'hui, la France se réveille avec la gueule de bois. Elle pensait que tout y était encore sous contrôle et que sa « science africaine » était infaillible. Tout cela n'est qu'un leurre : les destinées politiques, religieuses, sociales et économiques de ce continent lui ont complètement échappé. Par arrogance, les dirigeants français ne se sont jamais véritablement intéressés à la complexité de l'Afrique… »

 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

 
 #

Le premier producteur africain abandonne le coton génétiquement modifié

On s’y attendait depuis quelques temps avec l’effervescence qui s’est emparée des milieux associatifs paysans. En effet, début avril, les professionnels de la culture annonçaient péremptoirement la rupture de leur contrat avec la firme Monsanto qui fournissait les semences aux producteurs. Le mercredi six avril le conseil des ministres entérinait cette décision à la grande surprise générale. Quand on sait que la filière fait vivre plus de 3 millions de personnes au Burkina et que sa contribution dans le PIB est de l’ordre de 4%, on ne peut que se demander si toutes les mesures idoines ont été prise pour éviter un clash dans la filière.

http://www.mediaterre.org/afrique-ouest/actu,20160417164011.html

 
 #

une industrialisation « verte » de l’Afrique
 

Changement de discours : le retard de l’Afrique dans le processus d’industrialisation ne doit plus être considéré comme une tare mais comme un atout. La Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) plaide pour une « croissance verte et inclusive » qui doit nécessairement passer par une industrialisation écologique.

www.lemonde.fr/afrique/article/2016/04/04/

 

 
 #

La Grande Muraille Verte, faut-il y croire?

La Grande Muraille Verte, un moyen efficace pour lutter contre la désertification, c’est en tout cas le but de ce projet panafricain et transcontinentale. Il s’agit d’ installer une bande « forestière » large de 15 km reliant Dakar à Djibouti sur 7.100 km, cette bande qui traverserait ainsi le continent doit contourner certaines zones difficiles pour se fondre dans des écosystèmes ruraux, le plus souvent.
http://afriqueinside.com/la-grande-muraille-verte-faut-il-y-croire30012015/